Le mot du Président

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs chers visiteurs :

  • La Fédération Départementale des Gardes Particuliers de Haute-Saône 70, vous souhaite la bienvenue sur son site et espère que vous y trouverez d’intéressants renseignements.

  • Nous n’avons pas désiré entrer dans des détails toujours fastidieux, voir incompréhensibles. Nous avons préféré donner des points précieux dans la configuration de ce qu’est un Garde Particulier.

  • Vous pourrez demander plus de précisions par la page contact.

Le Président Gérard BLANDIN

  • Notre FDGP70 a pour but d’apporter une aide inconditionnelle à tous les gardes particuliers qui le souhaiteraient, tout en privilégiant une adhésion à notre fédération.

  • Notre structure départementale, membre de l’Union Interrégionale des Gardes Particuliers et Piégeurs, a aussi comme vocation d’apporter notre savoir faire auprès des administrations, des services de gendarmerie et police nationale, de l’Office National de la Chasse et Faune Sauvage (ONCFS), de l’Association Française de la Biodiversité (AFB) et ex ONEMA,  de l’Office National des Forêts (ONF), Etc., Comme relais intentionnel d’échanges et de soutiens.

  • Notre FDGP70 est aussi là, pour encadrer et former de nouveaux candidats à être gardes particuliers  mais également pour des remises à niveau de celles et ceux déjà en service. Nous sommes à même d’organiser les formations demandées par décret avec des personnes habilitées et l’aide financière et structurelle de la Fédération des Chasseurs de Haute Saône.

  • Les gardes particuliers dépendent de textes définis dans divers codes (environnement, pêche, forestier, voirie routière, etc.) mais également du code de procédure pénale (CPP) en ses articles 29 et 29-1 et du décret 2006-1100 du 30 août 2006.

  • Tout garde particulier a des droits et des devoirs. Il se doit d’être d’abord un interlocuteur auprès des autres utilisateurs lorsqu’il est sur son territoire de surveillance. Il privilégiera toujours le dialogue à la répression qu'il n'utilisera qu'en dernier recours.

  • Un garde particulier doit suivre un ou deux modules de formation selon la spécificité choisie. Il devra être ensuite commissionné par un propriétaire ou détenteur d’un droit (appelé commettant) qui déposera un dossier de commissionnement auprès de la préfecture. En retour d’un agrément par cette dernière, il devra passer par une assermentation (Procès Verbaux) auprès du tribunal d’instance dont dépendra son agrément. Ce n’est qu’après ces étapes qu’il pourra être opérationnel sur le terrain dont il aura la garde.

  • Le rôle du garde particulier est multiple et défini par un agrément reçu du Préfet. Les gardes particuliers sont des agents chargés de certaines fonctions de police judiciaire et veillent à la prévention et à l’application des lois, décrets, arrêtés et règlements. Ainsi, il va concourir à la protection de la faune, de la flore et d’une manière générale à la préservation de l’environnement (chasse, pêche, forêt, ...).

  • Dans les spécificités de garde particulier que sont, chasse, pêche, ceux-ci ne sont quasiment que des bénévoles non rémunérés.

  • Pour conclure, le garde particulier est riche d’une histoire issue de la révolution française. Il a su s’adapter en permanence à l’évolution de la société avec son cortège de modifications des lois et règlements en perpétuelle évolution.  Dans son travail de surveillance, il joue un rôle social au sein du monde rural faisant, respecter les biens dont il a la charge. Dans cet exercice il doit, pour être respecté, commencer par respecter les autres. Bien qu’il soit de règle que nul n’est censé ignorer la loi, le quotidien démontre très souvent le contraire.

logo 70.jpg

Siège Social de l'Association

BLANDIN Gérard

9 rue de soirey

70230 FILAIN

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey